Comment aider les vers à survivre au froid de l’hiver ?

Si vous avez opté pour un lombricomposteur extérieur, les jours courts et les nuits longues et froides de l’hiver représentent une menace très réelle pour vos précieux vers. Les températures inhospitalières hivernales peuvent anéantir en un clin d’œil toute votre population de vers. Toutefois, avec un peu de préparation et d’attention aux détails, vous pouvez aider vos vers à survivre au froid de l’hiver et à rester productifs pendant tout ce temps, tout en continuant à composter vos restes de table. Cet article de blog vous apportera le savoir-faire dont vous aurez besoin pour réussir le lombricompostage hivernal.

Suivez les températures dans votre lombricomposteur

La clé du succès avec un vermicomposteur installé en extérieur est de comprendre la réponse des vers rouges à leur microclimat (les conditions environnementales à l’intérieur du bac à vers). Dans l’environnement artificiel que vous créez dans votre maisonnette, la température est la principale chose qui détermine la productivité de vos vers. C’est pourquoi la régulation de la température est le facteur le plus important à garder à l’esprit pour aider vos vers à survivre au froid de l’hiver.

Ne commettez pas l’erreur de suivre les températures extérieures et non pas celles à l’intérieur de la vermicompostière. Même si le lombricompostage est un processus à froid, il y a quelques degrés de différences entre les deux. Aussi, il est essentiel que vous mettiez en place un bon suivi des degrés tant en hiver qu’en été à l’intérieur de votre boîte à vers. Pensez à utiliser un thermomètre d’élevage de vers pour vous aider à mesurer avec précision la température de la litière.

Les meilleures températures pour aider les vers à survivre au froid de l’hiver

Lorsqu’on vous donne le choix de régler le thermostat de votre maison, il y a généralement une température idéale pour chacun. La même chose s’applique aux vers de compostage : eux aussi recherchent des températures tempérées plutôt qu’extrêmes. Ce guide vous aidera à surveiller et à ajuster les conditions dans votre lombricomposteur cet hiver et tout au long de l’année.

Entre 15 et 25°C : La plage idéale pour les vers de lombricompostage

C’est la portion idéale pour la température à l’intérieur de votre bac à vers. Les vers rouges survivent non seulement, mais ils prospèrent entre 15 et 25 degrés. Dans cette fourchette, vous pouvez vous attendre à ce que vos vers consomment et rejettent au moins la moitié de leur poids corporel en nourriture chaque jour. De plus, les vers se reproduiront rapidement à cette température, augmentant à la fois la population et la productivité dans votre lombricomposteur.

De 5 à 15°C : Une vie au ralenti des vers épigés

Dans cette plage de température, les vers à compost présenteront une alimentation, une reproduction et une production de vos déchets de cuisine lents. C’est un environnement froid pour les épigés qui préfèrent un climat chaud et humide. Dans la nature, ils ont tendance à s’enfouir plus profondément dans la terre pour s’isoler. Dans la plupart des vermicompostières, ce n’est pas une option. Vos vers survivront probablement, mais pourraient tenter de s’échapper à la recherche de conditions plus hospitalières.

De 0 à 5°C : Une hibernation des vers à compost

Les basses températures rendent les vers rouges presque dormants. Le froid implacable diminue considérablement la décomposition de la matière organique, ce qui entraîne une pénurie de nourriture facilement consommable.

En dessous de 0°C : Impossibilité pour les vers de survivre au froid de l’hiver

Si la température à l’intérieur de la maisonnette chute en dessous de 0 degrés, vos vers bien-aimés, composés à près de 90 % d’eau, ne peuvent tout simplement pas survivre. Les températures inférieures à 0°C sont fatales et tueront très probablement toute votre communauté de compostage.

D’un autre côté de l’échelle, les températures supérieures à 25 degrés sont presque aussi dangereuses que les températures glaciales. Les vers rouges ne survivront probablement pas au-dessus de 30 degrés. La chaleur et le froid leur sont tous deux mortels.

Les méthodes pour aider les vers à survivre au froid de l'hiver.

Les solutions pour que vos vers arrivent à survivre au froid de l’hiver

Maintenant que vous savez ce qui peut arriver à vos vers lorsque les choses deviennent trop froides, nous allons vous apprendre à les garder au chaud (et en sécurité !). Sans solution, il est presque certain que votre production de lombricompost s’arrêtera et vous devrez recommencer à zéro lorsque vos cocons dormants commenceront à éclore au printemps.

Cet hiver, vous devrez peut-être bricoler quelque amélioration et utiliser n’importe quelle combinaison de ressources pour vous assurer que vos épigés maintiennent leur routine. Les options ci-dessous vous offrent quelques idées pour créer un niveau de protection maximal en utilisant un minimum de temps, d’efforts ou de matériaux afin d’aider vos vers à survivre au froid de l’hiver.

Déplacez le bac à l’intérieur

La meilleure chose à faire est d’accueillir vos vers dans votre maison pour l’hiver. Partager votre maison chauffée et isolée est une solution très simple qui ne nécessite que peu d’espace pour votre lombricomposteur. Les vers rouges aideront volontiers à éliminer les restes de table et offriront des divertissements gratuits à vos enfants en échange de leur confort pendant l’hiver rigoureux.

Généralement, si vous employez un lombricomposteur d’extérieur, c’est que vous êtes réticents à l’idée d’introduire des vers dans votre maison. N’oubliez pas que les épigés n’essaieront presque jamais de quitter un bac correctement entretenu. Tant que vous gardez le cap, vous n’aurez aucun problème à les garder à l’intérieur de votre maisonnette.

Déplacez vos vers dans un garage ou un abri de jardin

Si la maison n’est pas une option, déplacer le bac dans un cabanon ou un garage peut être la meilleure chose à faire pour continuer à produire du lombricompost en hiver. Un abri de jardin est un endroit idéal pour se protéger du vent. Un garage est parfait pour fournir un endroit sombre et discret pour un bac à vers.

Cependant, un ensemble de murs non isolés sur une dalle en béton sera insuffisant au plus fort de l’hiver dans beaucoup de régions. Pour aider les vers à survivre au froid de l’hiver, une source de chaleur, telle qu’une bâche, un tapis de graines ou un isolant thermique, peut être cruciale. Si vous choisissez de déplacer vos vers dans une pièce avec un sol en ciment, surélevez le bac du sol pour permettre à l’air plus chaud de circuler en dessous.

Si vous êtes un peu bricoleur, pensez à créer une caisse isolée dans laquelle vous placerez le vermicomposteur. Vous pouvez utilisez divers isolants, tels que de la laine de verre, de roche ou du polystyrène. Veillez à ce qu’elle puisse s’ouvrir facilement pour les apports, la récolte de thé et compost ainsi que la surveillance des vers.

Enterrez votre lombricomposteur sous terre

Avec un peu de planification, d’huile de coude et de créativité, vous pouvez installer vos vers avec un bunker souterrain pour résister à tout ce que l’hiver leur réserve. Livrés à eux-mêmes, les épigés récompenseront vos efforts avec de nombreux nouveaux nés prêts à travailler lorsqu’ils seront déterrés au printemps.

  1. Creusez un trou légèrement plus grand que le lombricomposteur.
  2. Placez le bac au centre de la tranchée et isolez tous les espaces avec des feuilles sèches, de la paille, du polystyrène ou tout autre matériau qui ne se gorgera pas d’eau.
  3. Installez une couche de paille sur le dessus pour plus d’isolation et de facilité d’accès aux vers.
  4. Fournissez très ponctuellement un repas riche en azote qui va fortifier les vers pour survivre au froid de l’hiver.
  5. Évitez d’ouvrir trop souvent le couvercle, car cela permettra à l’air chaud précieux de s’échapper et abaissera la température globale du vermicomposteur.

La serre chauffante en dernier recours pour permettre aux vers de survivre au froid de l’hiver

Certains d’entre vous peuvent choisir de tenter leur chance en permettant à leurs vers de rester à l’extérieur pendant les longs mois d’hiver. Ceux qui essaient cette méthode constateront que plus le lombricomposteur est grand, plus ils auront de succès. Cela est dû à la chaleur interne qu’une vaste litière génère et retient de la décomposition microbienne.

Les épigés se rassembleront près de cette chaleur pour échapper aux bords froids ou même gelés du bac. Couvrir le vermicomposteur avec du plastique transparent épais imitera une serre, offrira une protection contre l’humidité et contiendra toute chaleur résiduelle. Malheureusement, cette approche entraîne souvent une mort massive des vers rouges. Mais, si vous résidez dans une région aux hivers cléments, pourquoi ne pas essayer ? Vous aurez toujours vos cocons, prêts à éclore, lorsque les températures se réchaufferont au printemps !

Protéger les épigés et aider les vers à survivre au froid de l'hiver.

Nourrissez vos vers et mettez-les au lit

Une autre étape importante pour assurer la survie hivernale de vos vers de compostage est de vous assurer de fournir une nourriture adéquate et une litière de qualité. Vous pouvez vous attendre à donner moins de nourriture aux vers qui font face à des températures inférieurs à 15°C. Cependant, si vos vers restent avec vous à la maison, vous pouvez vous attendre à ce qu’ils maintiennent un appétit constant.

Fournissez une literie de haute qualité pour produire de l’humidité, une source de nourriture et un endroit sombre pour les occuper. La litière des vers durera beaucoup plus longtemps dans des conditions très froides, potentiellement tout l’hiver.

Pour encourager vos vers à survivre au froid de l’hiver, gardez à l’esprit que la litière doit rester humide pour fournir une humidité adéquate à vos épigés. Les vers respirent à travers leur peau humide. Trop d’eau dans la litière remplit les minuscules poches d’air dont ils dépendent pour l’oxygène sous la surface. Inversement, trop peu d’eau laisse les vers secs et privés d’oxygène.

Derniers conseils et astuces pour aider vos vers à survivre au froid de l’hiver

La mesure du succès du lombricompostage hivernal sera différente pour tout le monde. Votre résolution cette année sera-t-elle d’essayer une nouvelle méthode pour isoler vos épigés ? Peut-être que le simple fait de faire survivre cette population de vers serait formidable. Si vous suivez nos suggestions, vous créerez un havre d’hiver pour vos vers de lombricompost afin qu’ils restent heureux dans leur maison, une source précieuse de compost riche en nutriments au printemps !

Maintenant que vous avez votre guide de survie des vers rouges pour l’hiver, il est temps pour vous de passer à l’action et de les protéger du froid. La première étape consiste à vous procurer un thermomètre d’élevage de vers afin que vous puissiez toujours rester au top des températures dans votre bac à vers. Ensuite, allez-y et choisissez la méthode que vous utiliserez pour protéger vos vers du froid.

2 réflexions au sujet de “Comment aider les vers à survivre au froid de l’hiver ?”

Les commentaires sont fermés.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer