Lombricompostage ou compostage traditionnel : Quel est le meilleur ?

Un sol riche en nutriments est essentiel pour faire pousser des fruits, des légumes et des fleurs sains. Le compost apporte une solution simple à ces besoins de la terre. De plus, c’est un excellent moyen de se débarrasser des restes de nourriture. Si vous avez décidé de composter, vous réfléchissez peut-être à une autre décision : allez-vous utiliser des méthodes traditionnelles ou voulez-vous essayer de faire appel aux compétences des vers de terre ? Comparons les deux techniques de lombricompostage et compostage traditionnel.

Similitudes entre lombricompostage et compostage traditionnel

Commençons cet article en évoquant les similitudes et les concordances entre le compostage thermophile et le compostage avec des vers de terre.

Les deux processus impliquent la bio-oxydation des déchets organiques (généralement avec une assistance humaine) résultant en un matériau riche, semblable à l’humus. Comme l’implique la notion de bio-oxydation, les deux nécessitent de l’oxygène pour des performances optimales.

Le rapport carbone sur azote est important pour lombricompostage et compostage traditionnel, mais pas le bokashi. Il joue un rôle capital dans la détermination de la vitesse à laquelle la décomposition se produit, bien qu’il soit nettement plus important pour le compostage thermophile.

C’est essentiellement là que s’arrêtent les similitudes.

Lombricompostage VS compostage traditionnel : Les différences

Poursuivons en évoquant les principales différences entre le vermicompostage et le compostage.

Lombricompostage Compostage
Accepte certains types de déchets de cuisineAccepte tous les déchets biodégradables
A plus de nutrimentsA moins de nutriments
Nécessite moins d’espace Besoin de plus d’espace
Ne peut pas gérer de gros volumes Ne peut pas gérer de petits volumes
Bactéries mésophiles Bactéries thermophiles
Peut ne pas tuer tous les agents pathogènes Tue les micro-organismes nuisibles
Crée du compost plus rapidement Prend du temps
Structure fine Structure moins fine
Régulateurs de croissance des plantes
Riche en nitrates Riche en ammonium
Nécessite une faible profondeur Peut être de n’importe quelle profondeur
Peut être fait à l’intérieur et à l’extérieur Fait à l’extérieur
Nécessite moins de travail Nécessite plus de travail
Nécessite plus de soins pour démarrerNécessite moins de soins pour démarrer
(Légèrement) plus cher pour commencer Moins cher pour commencer

Les deux processus ne traitent pas les mêmes types de déchets

Si le lombricompostage peut absorber une partie de vos déchets de cuisine, le compostage traditionnel peut traiter tous les types de déchets biodégradables. En effet, les vers de lombricompost doivent pouvoir ingérer la nourriture que vous leur présentez. Aussi, il faut être attentif à leur proposer uniquement certains types de bio-déchets, en plus des matières cartonnées.

Par contre, au fond de votre jardin, vous pouvez composter tous les déchets de votre cuisine et aussi ceux de votre jardin. Ainsi, vous pouvez y mettre les tontes de pelouse, feuilles mortes, brindilles… C’est un atout manifeste pour le compostage thermophile.

Le lombricompost contient plus de nutriments que le compost

L’un des avantages les plus importants du lombricompostage est qu’il produit un compost avec plus de nutriments que le compostage traditionnel. Le lombricompost est riche en phosphore, potassium et azote, qui sont tous importants pour la santé des plantes.

En plus de ces trois nutriments, le vermicompost est également une excellente source de micro-organismes bénéfiques au sol, de micronutriments, d’enzymes végétales et d’hormones de croissance des plantes. Plus important encore, le lombricompost retient les nutriments pendant une longue période. Le compost traditionnel n’est pas en mesure de fournir les mêmes niveaux de macronutriments (azote, phosphore et potassium) et de micronutriments sur une aussi longue période.

Tout le monde peut faire du lombricompostage, pas du compostage traditionnel

Si vous avez de la place dans votre cuisine pour installer un lombricomposteur d’appartement, vous pouvez alors facilement commencer le vermicompostage. Cet équipement représente environ la taille d’un tabouret. Vous pouvez facilement le garder sous votre évier de cuisine ou le ranger dans un placard ou une buanderie. Ensuite, pour commencer le lombricompostage, vous avez besoin de restes de cuisine et de vers de lombricompost.

D’autre part, le compostage conventionnel nécessite que vous ayez suffisamment d’espace à l’extérieur pour mettre un conteneur de compostage et le retourner régulièrement. Après cela, vous aurez besoin de suffisamment de déchets pour lancer le processus de compostage, ce qui exige une masse critique d’environ 1 m3. Pour une personne seule, voire un couple, initier un compostage peut s’avérer impossible.

Alors que le compostage traditionnel peut facilement traiter de grandes quantités de déchets organiques, le lombricompostage ne peut pas traiter de gros volumes.

Différences bactériennes entre les 2 processus

Contrairement au lombricompostage, les bactéries thermophiles sont prédominantes dans le compostage traditionnel, tandis que les bactéries mésophiles le sont dans le processus de lombricompostage. Les bactéries qui peuvent survivre bien au-delà de 40°C sont considérées comme thermophiles, car, comme leur nom l’indique, elles adorent la chaleur.

D’autre part, les bactéries mésophiles se développent dans des environnements un peu plus frais. Elles aiment vivre entre 20°C et 45°C.

Dans le processus de compostage traditionnel, les microbes et les bactéries décomposent les déchets et génèrent de l’humus, de la chaleur, de l’eau et du gaz carbonique. Le compostage traditionnel passe par les phases suivantes dans des conditions idéales :

  • Phase mésophile qui peut durer quelques jours
  • Phase thermophile qui peut durer de quelques jours à plusieurs mois
  • Phase de maturation

Différents microbes prédominent au cours de ces phases. Les bactéries mésophiles effectuent la décomposition initiale et décomposent les substances solubles. Ces micro-organismes génèrent également de la chaleur qui augmente la température du compost conventionnel.

Lorsque la température du compost dépasse 40°C, des bactéries thermophiles (bactéries résistantes à la chaleur) remplacent ces bactéries mésophiles. Les agents pathogènes des plantes sont tués à des températures de 55°C. Cela peut faire du compostage traditionnel une bonne option si vous voulez aider les plantes à tuer les agents pathogènes.

Cependant, il est important de se rappeler que les températures supérieures à 65°C détruisent de nombreux micro-organismes et réduisent le taux de décomposition. Par conséquent, vous devez maintenir la température en dessous de 65°C en utilisant l’aération.

Les températures élevées augmentent la décomposition des glucides, des graisses et des protéines pendant la phase thermophile. Bientôt, l’approvisionnement en protéines, graisses et glucides s’épuise. Progressivement, la température du compost traditionnel baisse, et les micro-organismes mésophiles prennent le relais pour la dernière phase de maturation.

Par opposition au compostage traditionnel, le lombricompostage est caractérisé par des micro-organismes mésophiles. Ce processus se compose d’une phase active et d’une phase de maturation. Au cours de la phase active, les vers rouges et d’autres micro-organismes décomposent ensemble la matière organique. La phase de maturation se produit une fois que les vers rouges se sont déplacés vers les couches supérieures des déchets organiques non digérés. Au cours de ce processus, les microbes se chargent de décomposer les déchets.

Le meilleur processus entre lombricompostage et compostage traditionnel.

Capacité de tuer les bactéries nocives, au crédit du compostage conventionnel

Le compostage traditionnel tue la plupart des micro-organismes nocifs qui accompagnent les déchets organiques. Cependant, le lombricompostage ne tue pas les agents pathogènes.

Une réduction des micro-organismes nuisibles se produit plus rapidement dans des conditions chaudes. Le lombricompostage, quant à lui, est un processus de compostage à froid. Cependant, cela ne signifie pas qu’il est totalement inefficace pour éradiquer les agents pathogènes.

Le lombricompostage crée du compost plus rapidement que le compostage traditionnel

Le compostage thermophile prend entre 6 et 12 mois. Cette importante longueur tient en partie de la nécessité que le compost sèche à la fin du processus. Le séchage est la décomposition supplémentaire des grosses particules, des acides organiques et de certains composés qui restent après le compostage traditionnel. Et un séchage inadéquat peut détruire les plantes et les cultures.

Quant au lombricompostage, il prend moins de temps que le compostage traditionnel. Et le lombricompost n’a pas besoin d’être séché. C’est parce que les vers mangent vos déchets et les transforment en compost sous forme de déjections de vers. Le processus de décomposition est accéléré grâce à l’action des vers pour prendre entre 3 et 6 mois.

Structure fine du vermicompost

Le lombricompost a une structure beaucoup plus fine que le compost traditionnel et ses nutriments sont facilement disponibles pour l’absorption de votre plante. Le lombricompost a une population microbienne diversifiée et plus importante que le compost conventionnel.

Régulateurs de croissance des plantes, un point fort du lombricompost

Lombricompost possède d’excellentes propriétés biologiques et chimiques et est enrichi en régulateurs de croissance végétale qui font défaut aux composts traditionnels. Ces régulateurs de croissance des plantes comprennent les gibbérellines, les cytokinines et les auxines. Aussi connus sous le nom d’hormones végétales, les régulateurs de croissance des plantes sont des composés chimiques qui ont un impact sur la différenciation et la croissance des tissus et des cellules végétales. Ils agissent comme des messagers chimiques pour la communication entre les cellules.

Disponibilité de l’azote, une vraie différence entre les 2 méthodes

Le compost traditionnel est riche en ammonium, tandis que le lombricompost est riche en nitrates, une forme d’azote facilement disponible. De plus, la disponibilité de l’azote est plus élevée dans le lombricompostage que dans le compostage traditionnel en fonction du poids.

Par ailleurs, certaines recherches ont révélé que l’apport de magnésium, de soufre, de potassium, de phosphore et d’autres nutriments végétaux augmentait en incorporant du lombricompost au lieu de compost traditionnel dans le sol.

La profondeur est cruciale en lombricompostage, contrairement au compostage traditionnel

Comme mentionné précédemment, la profondeur du bac du lombricomposteur doit être faible, car les vers de compost vivent dans la couche supérieure de la litière. Par conséquent, les conteneurs que vous utilisez doivent être peu profonds. Par contre, les conteneurs de compostage conventionnel peuvent avoir n’importe quelle profondeur.

Le vermicompostage peut être fait à l’extérieur et à l’intérieur

Vous pouvez faire du compostage traditionnel à l’extérieur seulement. Vous devez transporter les déchets à l’extérieur et les jeter sur votre tas de compost ou dans un composteur. Le compostage traditionnel est rare en milieu urbain, car il nécessite du terrain. Enfin, il ralentit par temps froid.

Par contre, vous pouvez faire du lombricompostage aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur (bien qu’il soit plus contraignant dehors). Le lombricompostage n’a pas besoin d’autant d’espace que le compostage traditionnel, ce qui en fait une bonne option pour les appartements et les petites maisons.

Les lombricomposteurs nécessitent moins de travail

Le compostage traditionnel nécessite une aération supplémentaire. Et vous devrez régulièrement retourner le compost avec une fourche ou une pelle. En l’absence d’aération, la partie intérieure s’échaufferait et détruirait les microbes indispensables au compostage. De plus, il peut être nécessaire de l’arroser, selon le niveau d’humidité de la période.

Il faut donc retenir que vous n’aurez pas besoin de retourner le tas dans un système de lombricompostage. Pourquoi ? Parce que les vers creusent de petits tunnels qui permettent à l’oxygène de circuler. C’est eux qui font tout le travail. Vous, vous n’avez qu’à les surveiller pour vérifier qu’ils ont tout ce qu’il leur faut.

Comparatif entre lombricompostage et compostage traditionnel.

Le lombricompostage nécessite davantage de soins et d’attention que le compostage traditionnel

Nous avons mentionné que le vermicompostage nécessite moins de travail. Mais ce n’est pas complètement sans entretien. Les vers rouges utilisés dans le lombricompostage ont besoin d’une humidité, d’une chaleur et d’une nourriture appropriées pour fabriquer le lombricompost. Garder un bac à l’équilibre est essentiel. Et cela demande d’être aux petits soins, surtout au démarrage.

En toute honnêteté, cependant, une fois que vous avez lancé le processus, votre gestion peut devenir assez passive. C’est juste au début que vous devez vraiment faire attention et vous assurer que la litière du bac ne devient pas trop humide (ou sèche) et que vous ne suralimentez pas ou ne sous-alimentez pas vos vers.

Le vermicompostage coûte un peu plus cher que le compostage au fond du jardin

Le lombricompostage peut être plus coûteux qu’un tas de compostage traditionnel. Les tas de compost conventionnels peuvent être démarrés avec aucun investissement. Commencez simplement à empiler les déchets de votre jardin et les restes de nourriture sur un tas. Vous n’avez pas besoin d’un composteur.

D’un autre côté, le lombricompostage nécessite le coût des vers de terre et d’un lombricomposteur. Vous pouvez réduire le coût avec des vers récupérés et un lombricomposteur bricolé. Mais dans la majorité des cas, il y a toujours un coût. Donc, en toute honnêteté, le vermicompostage coûte plus cher, du moins pour commencer.

Les avantages comparés du lombricompostage et du compostage traditionnel

Comme nous avons pu le voir, le lombricompostage présente de nombreux avantages par rapport au compostage conventionnel. Il s’agit notamment des éléments suivants :

LombricompostageCompostage
– Il est moins exigeant en main-d’œuvre, car l’activité des vers aide à mélanger et aérer les déchets.
– Le compost produit est plus riche en nutriments.
– Des températures plus fraîches aident à conserver l’azote.
– Il n’y a pas de taille minimale. Peu d’espace est requis.
– Il est idéal pour l’intérieur comme pour l’extérieur.
– Dans des conditions idéales, les déchets peuvent être traités très rapidement.
– Il peut se mettre en œuvre sans frais.
– Les déchets compostés sont plus variés.
– Il permet le traitement de grandes quantités de déchets dans une zone réduite.
– Il peut tuer les graines de mauvaises herbes et les agents pathogènes.

Inconvénients du lombricompostage par rapport au compostage traditionnel

Bien que le lombricompostage offre des avantages substantiels, il comporte ses propres inconvénients. Et vous devez être conscient de ces inconvénients avant d’établir un nouveau système de compostage.

LombricompostageCompostage
– Un investissement est nécessaire au début.
– Vous ne pouvez pas traiter de grandes quantités de déchets, car la taille du lombricomposteur est contrainte et trop de chaleur peut tuer les vers.
– Les lombricomposteurs extérieurs sont plus limités par temps froid.
– Les vers bien qu’assez résistants nécessitent une attention particulière, principalement au démarrage.
– Il exige d’avoir un espace extérieur suffisamment grand.
– Il nécessite beaucoup de main-d’œuvre (remuer, retourner, aérer, etc.).
– Les températures élevées sont plus susceptibles de tuer de nombreux microbes bénéfiques.
– La montée en température peut entraîner une perte considérable d’azote.

Lombricompostage VS compostage traditionnel : Et le gagnant est…

Quant à savoir lequel de ces deux processus est le ‘meilleur’, cela dépend totalement votre situation et de vos besoins. Par exemple, si vous vivez dans un appartement et que vous n’avez pas de terrain pour commencer un tas de compost, un lombricomposteur est un choix judicieux. Cependant, si vous avez des tonnes de matières organiques à composter, le compost thermophile est la meilleure solution pour le volume.

En outre, nous pensons que le meilleur choix pour vous consiste à savoir clairement ce que vous voulez prioritairement. Si votre but est de créer le compost le plus bénéfique pour vos plantes, vous privilégierez le lombricompostage. Si votre envie est de pouvoir composter vos déchets organiques et ceux de votre jardin, vous devrez utiliser le compostage conventionnel.

Vos contraintes sont également à prendre en compte. Par exemple, si votre dos vous fait souffrir ou que vous manquez d’énergie, le lombricompostage est davantage adapté. Si vous n’avez pas la possibilité d’investir ne serait-ce qu’une petite somme, le compostage est peut-être une meilleure idée.

En résumé, même si le lombricompostage présente plus d’avantages que le compostage traditionnel pour la plupart des gens, il vous faut tenir compte de votre cas particulier. Et n’oubliez pas qu’ils ne sont pas excluants : vous pouvez aussi opter pour les deux. Le compostage traditionnel peut être pratiqué en plus du lombricompostage pendant les mois les plus chauds pour traiter les grandes quantités de déchets verts.

1 réflexion au sujet de « Lombricompostage ou compostage traditionnel : Quel est le meilleur ? »

Les commentaires sont fermés.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer