Tout sur la lombriculture : Définition, histoire, fonctionnement & intérêt

La lombriculture (ou vermiculture) est une activité moderne, basée sur l’élevage intensif et contrôlé de vers de terre rigoureusement sélectionnés. Cette pratique présente de grandes perspectives pour les systèmes de production agricole et industrielle, où la gestion des déchets organiques est devenue un grave problème pour les producteurs, exacerbant le déséquilibre écologique mondial. La vermiculture offre une solution au traitement de tous les déchets organiques, en le transformant en un produit de haute qualité et à moindre coût. Voici tout ce qui concerne l’élevage et la production de vers, ce que c’est, son histoire, ses caractéristiques, ses produits et son importance ou ses avantages pour l’environnement.

Qu’est-ce que la lombriculture ?

Il s’agit d’une technique agroécologique, d’une biotechnologie ou d’un ensemble d’opérations d’élevage, de production ou de traitement de vers pour la décomposition de la matière organique et l’obtention d’un humus ou lombricompost.

Présentation

La lombriculture est une technique de transformation des déchets solides organiques par l’action combinée de vers et de micro-organismes. Cette pratique permet de valoriser et de transformer pratiquement tous les déchets organiques solides issus des activités agricoles, animales, agro-industrielles et urbaines, en obtenant des engrais organiques appelés humus de ver de terre ou lombricompost, ainsi que des protéines animales (vers de terre) au moyen d’un élevage intensif de vers de terre.

Cette technique profite des avantages tirés de l’activité de certaines espèces de vers, qui accélèrent la décomposition et l’humification de la matière organique. D’autre part, ils améliorent la structure du produit final, en provoquant la dégradation des matières organiques, en réduisant leur granulométrie et en favorisant la formation d’agrégats stables. De plus, les vers augmentent la disponibilité des nutriments contenus dans le substrat, les convertissant par l’activité microbienne en formes solubles qui peuvent être assimilées par les cultures. De même, ce processus favorise la production de substances pouvant agir avec une action phytohormonale sur les plantes. Enfin, la lombriculture permet l’exploitation des vers comme source de protéines pour la consommation animale et humaine.

La lombriculture est une activité économique flexible et peu complexe d’un point de vue technique. La concernant, des instructions et des méthodologies ont été développées. Cependant, des résultats satisfaisants ne sont pas toujours obtenus, car des étapes clés sont négligées pendant le processus d’élevage, de soins et d’alimentation du ver.

Différence avec le lombricompostage

La lombriculture est l’élevage intensif de vers de terre par une ferme lombricole. Il s’agit d’une activité professionnelle dont l’objectif premier est l’augmentation permanente du cheptel de vers en vue de leur vente ainsi que de la production et de la vente de lombricompost.

Le lombricompostage est une technique qui fait intervenir des vers de terre et dont l’objectif premier est la transformation des déchets organiques en un fertilisant hautement performant, le lombricompost.

Si vous possédez un lombricomposteur, c’est vraisemblablement pour bénéficier d’une solution à la maison de valorisation de vos déchets de cuisine en produisant un amendement utile. Bien que pour y parvenir, vous ayez besoin d’élever des vers, il ne s’agit pas là de votre but principal. Ainsi, vous faites du lombricompostage et non de la lombriculture.

Histoire de la lombriculture

Cette activité économique, technique et pratique remonte à l’Antiquité des pharaons égyptiens, mais ce n’est pas à partir du XXe siècle qu’elle s’est largement développée dans des pays comme les États-Unis, l’Europe, les Philippines, le Japon et autres.

Il est possible de faire remonter l’origine de la vermiculture à 10 000 ans avant Jésus-Christ dans la région de l’Égypte et de la Mésopotamie. Les Égyptiens avaient une grande admiration pour les vers et ils savaient que la prospérité de ces animaux est liée en grande partie à la fertilité de la vallée du Nil. Mais c’est Aristote, dans l’histoire de la lombriculture, qui affirma que les vers sont comme les intestins de la terre grâce à leur mobilité dans le sol et pour les avantages évidents qu’ils représentent pour la terre.

La reine Cléopâtre de l’Égypte ancienne a conféré le titre d »animal sacré’ au ver de terre, et les personnes qui tentaient de les déplacer de son royaume vers d’autres territoires étaient punies de la peine maximale.

Mais seulement jusqu’en 1880, il n’y avait aucune donnée scientifique sur cette annélide. Charles Darwin, malgré ses études en technologie, s’est intéressé aux vers dès son plus jeune âge. C’est ainsi qu’il a écrit le livre « La Formation de la terre végétale par l’action des vers de terre, avec des observations sur leurs habitudes » en 1881. Il peut se résumer ainsi : La formation de la couche arable par l’action des vers. Dans ce livre, Darwin indique : « La charrue est une des plus anciennes et des plus utiles inventions de l’homme ; mais bien avant qu’elle existe, la terre était en fait régulièrement labourée et continue toujours de l’être par les vers de terre. Probablement l’homme, un jour, reconnaîtra le travail gigantesque que réalisent ces annélides ». L’importance des connaissances de Darwin réside dans l’étude approfondie de la biologie du ver de terre, de ses habitudes et de son habitat, en plus de la méthode de recherche menée. Tout ce qui précède lui a valu d’être considéré comme le père de la lombriculture.

Le ver de terre à des fins économiques aurait été utilisé pour la première fois aux États-Unis en 1974 lorsqu’un cousin du Président Carter, utilisant un cercueil, sema des vers qui lui rapportèrent plus tard de juteux profits. Plus récemment, l’exploitation des vers de terre a conduit à de sérieuses investigations afin d’obtenir un ver de terre pouvant être élevé en captivité, ayant une longue durée de vie et une courte période de reproduction. C’est ainsi que l’hybride rouge californien est né à la California Agricultural University.

Description de la lombriculture

Comment la vermiculture fonctionne-t-elle ?

Les objectifs de la lombriculture consistent à élever, produire et traiter des vers de terre en compostant et recyclant les déchets solides et liquides.

Utilisations de la lombriculture

La vermiculture va produire des vers de terre et de l’humus solide et liquide. Elle est utile à la production de sol, la germination des graines, les vergers, le jardinage, les plantes ornementales, la production de légumes, de fleurs, d’arbres fruitiers, les sports, la pêche sportive et pour diverses cultures.

Types d’espèces de vers utilisées

Variant selon les régions, les principales espèces de vers employés sont : Eisenia foetida, andrei, hortensis, perionyx excavatus, eudrilus eugeniae, dentrobaena veneta, lumbricus castaneus, polypheretima elongata, hawaiian amynthas et rodericense amynthas. En France, le ver rouge de Californie Eisenia foetida est de loin le préféré des fermes lombricoles.

Comment faire de la lombriculture ?

Pour mieux vous figurer ce qu’est une ferme lombricole, voici une vidéo explicative sur cette activité.

Produits de lombriculture

Comme précédemment indiqué, la vermiculture va consister en l’élevage de vers pour leur vente. De plus, le lombricompost représente le compost naturel d’excréments de vers de terre servant d’amendement ultra riche.

Le ver de terre

Les vers de terre des fermes lombricoles sont vendus à différentes fins. Il s’agit de les introduire dans les parcelles afin d’améliorer leur qualité, de les utiliser en exploitation agroforestière, comme appâts pour la pêche et pour les lombricomposteurs. De plus, les vers sont aussi un met pour la consommation animale d’oiseaux ou de poissons et sous forme de farine de vers.

En lombriculture, le ver rouge représente bien des avantages, tels que :

  • Le ver californien peut vivre environ 16 ans.
  • Très prolifère, il peut produire 1 500 vers.
  • Il réalise un engrais organique riche en flore bactérienne.
  • Il ne sort pas de chez lui.

Les vers de terre ont à la fois un usage privé et pour les entreprises. Beaucoup de gens envisagent la possibilité de mettre en place leur propre exploitation, en tant qu’entreprise. Les éleveurs qui ne savent pas quoi faire du fumier, le considèrent également comme une alternative. Il y a d’autres personnes qui veulent élever le ver comme appât pour la pêche.

Le lombricompost

Le lombricompost est considéré comme l’un des meilleurs engrais naturels de la plus haute qualité au monde.

Qu’est-ce que le lombricompost ?

Cet humus est le compost résultant de tous les processus chimiques et biologiques subis par la matière organique dans un système très élaboré appelé lombricompostage ou vermicompostage.

L’humus de ver est le résultat de la transformation digestive que ce petit animal, le ver, exerce sur la matière organique.

C’est-à-dire que le ver de terre a la capacité de biodégrader la matière organique en quelques heures, ce qui prend naturellement des mois. Cela peut se produire grâce à l’action puissante de son système digestif, générant un produit avec une texture granuleuse uniforme, une forme cylindrique, une coloration brune à noire et avec une odeur agréable de terre fraîche.

L’humus du ver est composé de carbone, d’oxygène, d’azote et de tous les macro et microéléments qui lui donnent son origine.

Les bénéfices de la lombriculture.

Quelques bienfaits du lombricompost

La microflore bénéfique contenue dans le lombricompost n’est égalée par aucun engrais similaire, présentant une teneur en bactéries allant jusqu’à deux milliards de colonies par gramme d’échantillon ; ce qui en fait le meilleur inoculateur pour la vie dans les sols qui l’utilisent.

L’humus a une action magnétique, ce qui permet aux sols qui le contiennent de présenter une meilleure structure, car il agit comme un ciment de liaison entre les particules du sol, donnant naissance à des structures granulaires qui permettent un développement racinaire optimal. L’amélioration des échanges gazeux active les micro-organismes du sol, augmente l’oxydation de la matière organique et donc l’apport de nutriments sous des formes chimiques assimilables par les plantes, stimulant ainsi la croissance des plantes.

20 avantages de cet humus de ver apportés aux cultures

  1. Détoxifier les sols contaminés par des produits chimiques et même des métaux lourds
  2. Augmenter les défenses contre les ravageurs et les maladies des cultures
  3. Accroître la production et favoriser la croissance grâce à sa puissante micro-vie
  4. Économiser l’eau, en raison de son humidité
  5. Équilibrer la plante grâce à son PH neutre
  6. Introduire de grandes quantités de micro-organismes bénéfiques dans le sol
  7. Activer tous les processus biologiques du sol
  8. Favoriser un enracinement naturel puissant
  9. Améliorer le goût en accroissant le taux de sucre dans le fruit
  10. Booster les conditions structurelles des sols en les rééquilibrant
  11. Stimuler la santé générale de la culture
  12. Offrir aux plantes une fertilisation complète et saine
  13. Accroître la taille et la vigueur de la plante
  14. Ne pas attirer les insectes nuisibles (moustiques, mouches, bactéries pathogènes, etc.)
  15. Souscrire à un produit adapté à l’agriculture écologique (100% bio)
  16. Bénéficier du meilleur engrais organique qui existe
  17. Profiter d’un amendement compatible avec des engrais chimiques et biologiques
  18. Protéger vos plantes
  19. Sentir une délicate odeur de forêt
  20. Ne pas utiliser de produits chimiques toxiques

Intérêt de la lombriculture

La transformation des déchets organiques par le ver de terre permet d’obtenir un compost organique de haute qualité appelé lombricompost, des protéines pour la nutrition animale et un contrôle plus efficace et économique des polluants organiques.

Les principaux avantages de la lombriculture sont qu’elle :

  • Représente une alternative à l’accumulation de résidus ou de déchets
  • Remplace les engrais chimiques polluants
  • Retient l’eau
  • Affiche un pH neutre
  • Contient une charge bactérienne et enzymatique
  • Vivifie le sol
  • Constitue un stimulateur biologique de fertilité
  • Présente une source de protéines et autres apports

Pour résumer, la lombriculture produit des vers de terre qui ont de multiples utilisations (enrichissement des sols, source de protéines animales, équilibre écologique…) et transforme les déchets en compost, réduisant la pollution des ordures et conduisant à la conservation de l’environnement.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer