Trop d’humidité ou pas assez ?

Les vers de compost ont besoin d’humidité. Dès lors, il est indispensable de veiller à ce que leur litière le soit suffisamment. Néanmoins, trop d’humidité leur est également préjudiciable. Sans matériel pour la mesurer, c’est avant tout l’expérience que va vous apprendre à la gérer et à l’optimiser au quotidien. Voyons ce problème et ses solutions.

Problème d'humidité dans le vermicomposteur ?

Votre lombricomposteur est-il trop humide ?

Si vous voyez dégouliner de grosses gouttes d’eau de la litière, c’est sans doute qu’elle a un trop fort taux d’humidité. Cela s’accompagne souvent d’odeurs nauséabondes et de moucherons. Il y a 2 principales raisons à cela.

1- Votre apport en déchets de cuisine n’est-il trop abondant ?

Si la litière est très humide, c’est que la nourriture organique est trop importante compte tenu des apports en carbone que vous faites. Vous devez vraisemblablement ne pas assez introduire de papier et cartonnette dans votre récipient. Il vous faut alors rétablir l’équilibre entre les deux types de déchets : azotés et carbonés.

Voici comment traiter le problème :

  • Placez au cœur de votre litière du papier brut, des cartons, des coquilles d’œufs, … soigneusement découpés en morceaux
  • Installez sur le dessus un matelas d’humidité
  • Laissez entrouvert le couvercle du matériel
  • Ouvrez en permanence le robinet en vous assurant que le lombrithé n’est pas bloqué par un robinet obstrué

2- La pluie s’infiltre-t-elle ?

Si vous disposez d’un lombricomposteur de balcon, de jardin ou sur une terrasse, il peut recevoir la pluie. Vérifiez qu’elle ne s’infiltre pas dans votre litière. Pour être placé dehors, votre matériel doit soit être parfaitement étanche, soit être correctement placé sous une toiture.

Si vous remarquez que la pluie a pénétré, intervenez rapidement, car les vers ne nagent pas – à moins que vous leur ayez pris des cours de natation. Déplacez votre équipement à l’intérieur d’un cabanon en bois ou d’un garage, sous une toiture ou recouvrez-le d’une bâche. Il faudra aussi sûrement commencer par faire sécher votre litière pour la rendre plus hospitalière le plus rapidement possible.

Le degré d'humidité du lombricomposteur

Votre litière est-elle trop sèche ?

À l’inverse, l’humidité de la litière est indispensable à la vie de vos vers épigés. Comme ils respirent par la peau, il est capital que le taux d’humidité de votre lombricomposteur soit d’au moins 50 %. Un taux trop bas entraîne une mort rapide et certaine des vers, bien plus encore qu’une gelée ou une canicule. Si votre litière est sèche, vos vers doivent chercher à s’enfuir pour trouver un milieu plus approprié à leurs exigences vitales.

Sans appareil de mesure, il va vous falloir apprendre à évaluer le niveau d’humidité de votre litière. Prenez-en dans votre main. Est-ce que des gouttes perlent ? S’il y en a pas, c’est qu’elle est trop sèche. Humidifiez-la en y pulvérisant de l’eau en veillant à ne pas noyer vos vers. Vérifiez aussi l’emplacement de votre équipement. N’est-il pas en plein soleil durant la journée ? Ne serait-il pas moins soumis à la chaleur et canicule à un autre endroit ?