Que faire en cas de chaleur ou froid ?

Un lombricomposteur n’est pas juste un équipement qui trône fièrement dans votre cuisine ou ailleurs. Il s’agit aussi de l’habitat des vers qui doivent s’y épanouir. Les épigés n’apprécient ni les fortes chaleurs, ni le froid intense. Aussi, vous devez le placer au bon endroit. Quelles sont les températures rêvées pour les vers ? Que faire en cas de canicule ou hiver intense ?

lombricomposter en cas de chaleur ou froid

Le thermomètre du vers épigé

La température idéale pour les vers est de 15 à 25 degrés. Il est possible de décrire ainsi les graduations d’un thermomètre pour ces petits animaux :

  • Moins de 0° : Mort
  • De 0° et 5° : Hibernation
  • De 5° et 15° : Activité ralentie
  • De 15° et 25° : Condition optimale
  • De 25° et 35° : Activité ralentie
  • Plus de 35° : Mort

La température dont il est question est bien évidemment celle à l’intérieur du lombricomposteur. Sachez qu’elle est sensiblement égale à celle à l’extérieur du contenant. Il fait le plus souvent 1 à 2 degrés de plus à l’intérieur du matériel.

La localisation du lombricomposteur selon les températures

Étant donné que les vers préfèrent les températures modérées, il faut installer le lombricomposteur dans une zone offrant ces conditions. C’est pourquoi ce n’est pas forcément une bonne idée de le mettre à l’extérieur, dans un jardin ou sur un balcon. Si tel est le cas, prévoyez de le rentrer tout de même au plus fort de l’hiver, de lui installer des couvertures les jours froids et de ne pas le placer en plein soleil.

L’intérieur de l’appartement ou de la maison constitue bien souvent une excellente localisation. Un garage, un débarras ou un appentis tempéré peuvent aussi faire l’affaire. Cependant, la cuisine est sans doute l’emplacement roi. À condition d’éviter de placer le vermicomposteur d’intérieur en plein soleil (derrière une baie vitrée ou une fenêtre exposée plein sud).

Certains ont préféré le mettre dans un placard. Ce n’est pas une mauvaise idée du point de vue des températures et de la luminosité. Mais il faut faire attention à la ventilation. Préférez donc les grands placards bien ventilés.

Faire face à la chaleur et aux canicules

Nos petits amis n’apprécient pas les températures trop hautes. Aussi, il vous faut mettre en place des mesures pour les protéger de la chaleur.

Tout d’abord, en cas de canicule ou à l’approche de l’été, interrogez-vous sur l’emplacement de votre lombricomposteur. Est-il à la meilleure place qui soit ? Est-il à l’ombre (à toutes heures du jour) ? Ne peut-il pas être davantage éloigné des sources de chaleur ?

Ces questions sont d’autant plus importantes que les épisodes de fortes chaleurs ont tendance à se multiplier et si votre logement est soumis à des variations de températures importantes. Les jours les plus chauds, vous pouvez ouvrir le lombricomposteur et le robinet du lombrithé pour augmenter la ventilation et limiter la hausse de la température dans la litière.

Si votre vermicomposteur est dehors, assurez-vous qu’il soit bien à l’ombre. Trouvez lui un coin encore plus frais pour passer l’épisode de fortes chaleurs : un sous-sol, un sous-bois…

Protéger le vermicomposteur de  la chaleur et du froid

De plus, vous devrez peut-être vous adapter à la période estivale. Pensez, tout d’abord, à placer au réfrigérateur les biodéchets avant de les mettre dans le vermicomposteur. De cette façon, ils rafraîchiront un peu le matériel. Ne les placer pas au congélateur qui va fournir trop d’eau à vos apports, augmentant beaucoup trop l’humidité de la litière.

L’augmentation des températures risque de ralentir l’activité de vos animaux de compagnie. De ce fait, ils vont moins consommer. C’est pourquoi, il faut penser à diminuer les apports en déchets de cuisine. Autrement vous risquez la catastrophe avec une litière trop humide qui ne se ventile plus. Elle sera aussi plus chaude, augmentant la caractère inhospitalier de votre équipement.

Veillez à l’inverse à booster vos apports en cartonnettes et coquilles d’œuf. N’hésitez pas à aérer les différents plateaux de votre lombricomposteur. Vous pouvez aussi poser des bacs à glaçons au dessus et à côté de votre vermicomposteur.

Une autre astuce consiste à créer une zone de repli, plus fraîche, où les vers pourront s’y réfugier. Installez au premier niveau un nouveau bac, dans lequel vous ne placerez que des cartons et un linge à peine humidifié. Vous verrez vos amis viendront se rafraîchir dans ce bac.

Protéger le lombricomposteur du froid et de l’hiver

Si vous avez installé votre lombricomposteur dans un endroit froid, il faut que vous le protégiez pour que les températures ne descendent pas trop bas. Dans le cas contraire, vous allez perdre des vers. Le lombricompostage étant un processus à froid (contrairement au compostage), il ne produit pas de chaleur pour réchauffer les vers.

Pour protéger les vers du froid, vous pouvez placer des couvertures, des cartons, des bâches… autour de la maisonnette. S’il est à l’extérieur, pensez aussi à faire barrage aux vents en plaçant des brise-vent.

Par ailleurs, il faut avoir en tête le fait que lorsque les températures sont basses, l’activité des vers est ralentie. Aussi, mettez-leur moins de nourriture. Sinon vous risquez divers désagréments, tels que : humidité, mauvaises odeurs, moucherons, fuite des vers, nombreux décès…

Pour terminer sur cette question climatique, comprenez qu’il ne faut pas démarrer un lombricompostage avec ce type de conditions. Lorsqu’il fait froid ou chaud, les vers sont au ralenti, ils tendent à hiberner et surtout ils ne se reproduisent plus. Or, lors du lancement de votre dispositif, vous avez besoin d’une bonne reproduction des épigés.