Comparatif lombricomposteurs extérieurs

Le lombricompostage se pratique également dehors, que ce soit dans un jardin, un potager ou une cour. Même s’il est idéal pour la vie en appartement, vous pouvez faire ce geste pour l’environnement dans le terrain de votre maison. Comment bien choisir votre lombricomposteur extérieur ?

Lombricomposteur extérieur : Le top 3

N°12 N°3
Lombricomposteur WormCaféLe lombricomposteur City Worms en photo.Lombricomposteur extérieur n°2
WormCaféCity WormsWorm Bag
3 plateaux 3 plateaux1 sac
Noir Vert, rouge, bleu, orange ou noirNoir & beige
⨁ Forte capacité. Fiable. Réputé ⨁ Conception d’excellence. Fiabilité⨁ Fonctionnement ultra respirant
⊝ Importation d’Australie. Pas de roues ⊝ Esthétisme⊝ Design austère

Compost VS lombricompost : Comment choisir ?

Si vous vous intéressez au lombricompostage extérieur, il est important de vous offrir des explications sur sa comparaison avec le compost. En effet, les deux fertilisants ne se valent pas. Le lombricompost est plus concentré en macro et micro nutriments que le compost. Il s’avère ainsi plus efficace pour nourrir vos plants, lutter contre les maladies ou encore enrichir vos sols.

Grâce à sa forte dose de nutriments, le lombricompost vous fera totalement renoncer à des apports en engrais, voire même pourra servir à vos amis ou votre famille. Il va également vous permettre de vous passer des terreaux, comme vous aider à diminuer la consommation en produits contre les maladies des plants.

Par ailleurs, le lombricompostage est bien moins contraignant que le compostage. En effet, votre tas de compost pour monter en température doit avoir une certaine taille. S’il est trop petit (ce qui est souvent le cas ou une personne habitant seul ou un couple), le processus ne pourra pas s’enclencher, car il n’y aura pas assez de biodéchets. De plus, il est nécessaire de retourner le compost régulièrement, ce qui peut être fastidieux et fatiguant.

Enfin, aller apporter ses déchets organiques au fond du jardin n’est pas du goût de tout le monde, encore moins en plein hiver. Par contre, le lombricomposteur extérieur peut être installé à proximité de l’entrée de la maison ou de la porte-fenêtre de la cuisine, ce qui facilite grandement les choses.

Lombricomposteur WormCafé à l'extérieur

Est-ce facile de lombricomposter dehors ?

Le lombricompostage se fait principalement à l’intérieur, car cela permet d’offrir un environnement stable aux vers de terre. Ce ne sont pas la même espèce que les lombrics qui peuplent votre jardin. Ces organismes ont besoin de bénéficier de certaines conditions météorologiques pour s’épanouir en toute quiétude. Les vers épigés ont besoin d’une température comprise entre 15 et 25°C, sans lumière, ni vibration.

À l’extérieur, les éléments climatiques vont interférer et potentiellement gêner les vers du lombricomposteur. En France, les températures varient énormément, entre le jour et la nuit, l’hiver et l’été. De plus, le soleil peut provoquer une brutale montée en température, pouvant aller jusqu’à décimer votre cheptel de petits vers. Des vents violents, de la neige ou du gel sont des facteurs qui vont malmener vos vers.

En plaçant à l’extérieur votre lombricomposteur, vous devez anticiper les changements météorologiques afin de vos vers soient toujours heureux de vivre là. Aussi, vous devez prendre en compte les intempéries et les températures extrêmes. Cela évitera d’avoir de trop fortes variations dans le traitement de vos déchets et de garder des vers en pleine forme. Si les conditions climatiques deviennent trop stressantes pour vos vers, ils vont moins ingurgiter vos déchets, voire hiberner, ce qui va ralentir, voire stopper, la production de lombricompost.

Lombricomposteur extérieur n°2

Quelles précautions prendre avec un lombricomposteur extérieur ?

Les vers épigés ne nagent pas. Avec la pluie, ils peuvent donc se noyer. En général, les jours pluviaux, ils vont se réfugier tout en haut de votre matériel, sous le couvercle. Les équipements proposés dans le commerce vont leur offrir de s’abriter pour ne pas être emportés par les eaux. Mais, pour éviter tout risque, le mieux est de glisser votre lombricomposteur extérieur sous l’avancée de toit de votre maison, dans un abri de jardin ou sous une tonnelle. Vous avez aussi la possibilité de lui fabriquer un petit abri avec une simple tôle métallique ou un panneau en polycarbonate.

Par ailleurs, en dessous de 6°C, les vers hibernent et, en dessous de 0 °C, ils risquent de nourrir. Aussi, veillez à protéger votre matériel en hiver avec une couverture, un dispositif isolant ou en le rentrant à l’intérieur. À l’inverse, au dessus de 35°C, ils vont décéder. Aussi, évitez de les installer en plein soleil et n’hésitez pas à les déménager dans un coin plus frais, tel qu’une cave, en cas de canicule. La plage de températures idéale est comprise entre 15 à 25°C.

De plus, ne placez pas votre lombricomposteur extérieur plein vent. Cela va perturber les vers et faire baisser la température. Pensez à installer des brise-vent si nécessaire. Par ailleurs, regardez aussi s’il n’y a pas trop de vibrations ou de bruits (chemin de fer, voie de circulation, matériel électrique…) à l’endroit où vous voulez installer votre wormcomposteur, car cela déplaît beaucoup aux épigés.

Les différentes couleurs du lombricomposteur City Worms.

Comment bien gérer un vermicomposteur à l’extérieur ?

Si vous choisissez un lombricomposteur extérieur, vous devrez être plus attentif à la bonne santé des vers que si vous optez pour une localisation à l’intérieur. Il va être indispensable d’utiliser un thermomètre pour contrôler régulièrement la température dans le récipient. Prenez l’habitude aussi d’observer le temps afin d’anticiper les petits aménagements que vous pourriez faire pour que vos vers continuent à vivre gaiement.

Pour limiter l’impact des conditions climatiques sur votre composteur à vers, vous pouvez envisager de le glisser dans un petit abri. Vous pouvez le fabriquer vous-même ou convertir un abri-poubelles, par exemple. Ce type d’équipement est intéressant, car il dispose d’une ouverture sur le devant et d’une autre sur le dessus, très pratique pour déposer les déchets. Ensuite, le mieux est de l’isoler afin de limiter la hausse et la baisse de température dans la vermicompostière.

Par ailleurs, réfléchissez bien à l’implantation de votre lombricomposteur en essayant autant que possible de répondre au maximum de critères :

  • A proximité de la porte d’entrée ou de celle de la cuisine
  • Abrité du soleil, des pluies et des vents
  • Loin des bruits et vibrations
  • Contre un mur pouvant représenter une isolation thermique

Malgré toutes vos précautions, votre lombricomposteur extérieur va vivre des variations de températures. Aussi, veillez au grain ! Et n’hésitez pas le rentrer en cas de canicule ou d’hiver rigoureux.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer