Trop de moucherons autour de votre lombricomposteur ?

Les moucherons sont un problème très courant dans le lombricompostage. Alors pas de panique ! Il n’y a rien de catastrophique ici. Même si quelques-unes de ces bêtes n’ont rien d’étonnant, votre lombricomposteur d’appartement n’est pas sensé en être infesté . On vous explique comment combattre une invasion de ces petites mouches.

Les moucherons sont surtout attirés par le sucré.

Pour en finir avec les moucherons du lombricomposteur

Les moucherons sont un phénomène assez courant en lombricompostage. Ce qui est dommage, c’est qu’ils conduisent assez souvent les personnes à arrêter leur lombricompostage. Il est vrai qu’ils sont énervants ! Si l’infestation est trop importante, il vaut mieux tout recommencer.

Sinon, pour résoudre ce problème, il faut traiter plusieurs aspects visant à supprimer tout ce que les moucherons aiment :

  • Les milieux humides, acides et riches en matières azotées
  • Les aliments sucrés

En cas d’infestation, vous devez avoir des moucherons à tous leurs stades de développement (œufs, pupes, larves) dans la litière. Il faudra donc être patient et persévérant pour que tout soit parfaitement libéré de ces bébêtes.

Voici la méthode en 3 étapes pour vaincre l’invasion de moucherons.

1# Assainir la litière

Pour commencer, vous devez chercher à assainir au maximum la litière (à refaire plusieurs fois si nécessaire) en réalisant différentes tâches :

  • Retirer les aliments sucrés de la litière
  • Supprimer toutes les traces de moucherons (œufs, pupes et larves) que vous pouvez en farfouillant dans votre lombricomposteur, son substrat, ses bacs, ses rebords, … (idéalement à l’extérieur sur votre balcon ou terrasse)
  • Nettoyer les différents éléments de votre matériel (extérieur et couvercle principalement) avec des répulsifs naturels des moucherons : savon noir, vinaigre de cidre, …
  • Faire baisser le niveau d’humidité en ajoutant, si nécessaire, du papier ou carton, des coquilles d’œuf, voire un matelas d’humidité
  • Remuer et aérer vos bacs
Pour en finir avec les moucherons dans la maison.

2# Mettre en fuite les moucherons

Malgré votre tri dans le lombricomposteur, il reste encore beaucoup de moucherons. Il vous faut alors les pousser vers la sortie en les empêchant d’y revenir. Pour y parvenir, laissez votre équipement sans couvercle et disposez une épaisse couche de presque 5 cm de terreau bien aéré et sec sur le dessus. Un marc de café non tassé (par exemple, celui d’une machine à broyeur) est tout aussi performant.

Cette technique va non seulement permettre d’amplifier l’assainissement de votre litière, mais aussi d’empêcher l’arrivée de nouveaux moucherons, sans gêner ceux encore présents de s’envoler. Laissez agir plusieurs heures. Vous verrez un grand nombre de ces bêtes évacuer votre lombricomposteur. Ensuite, vous pourrez ouvrir quelques heures par jour, idéalement en plusieurs fois, durant autant de semaines que nécessaire. Pensez à remuer légèrement le terreau pour aider à faire sortir les indésirables.

3# Tenir le coup environ un mois

Ce traitement est long puisqu’il dépend du cycle de vie du moucheron. Il vous faudra être persévérant et régulier durant presque un mois. C’est long et il n’est pas évident de rester motivé tout ce temps. Mais, dites-vous que c’est le prix à payer pour retrouver votre merveilleux écosystème.

Durant ces longues semaines, il vous faudra ne pas baisser la garde et garder votre cap, même si vous avez l’impression que cela ne marche pas. En effet, il n’est pas rare d’avoir ce sentiment tant l’envol des petites mouches à chaque ouverture de votre récipient va vous frapper. Aussi, restez fort ! Et continuez « mécaniquement » vos petites tâches :

  • Enlevez tous les œufs, pupes et larves
  • Faites baisser le niveau d’humidité avec des cartons et papiers
  • Ouvrez votre lombricomposteur pour laisser s’envoler les moucherons
  • N’introduisez pas de nourriture

Que faire une fois que tout est OK ?

Si vous avez l’impression que tous les moucherons sont bien partis et qu’il n’y a plus ni larves, ni pupes, ni œufs, prenez quelques jours pour confirmer votre impression et avoir une certaine certitude. Vous venez d’accomplir un gros boulot, il ne faudrait pas tout saccager en relançant votre lombricompostage un peu trop tôt.

Une fois que vous êtes assez sûr de vous, vous pouvez recommencer à donner des déchets organiques à vos vers. Mais, ayez bien tête qu’ils sont au régime depuis plusieurs semaines. Aussi, allez-y doucement, avec de faibles quantités, que vous augmenterez progressivement.

Dans un premier temps, pour éviter tout retour de moucherons, appliquez quelques règles renforcées pendant quelques petites semaines :

  • Pas de déchets sucrés
  • Une litière plus sèche et aérée qu’à l’accoutumé

Prévenir le retour des moucherons

Pour éviter que le problème ne se pose à nouveau, suivez ces quelques conseils de prévention :

  • Protégez vos fruits et légumes frais dans un placard grillagé ou sous une cloche adaptée
  • Conservez hermétiquement vos déchets de cuisine, soit
    • En les plaçant directement dans le lombricomposteur
    • En les stockant dans un récipient fermé, tel qu’une poubelle à compost, que vous pouvez même mettre au réfrigérateur
  • Utilisez des répulsifs, tels que les huiles essentielles (géranium, lavande, eucalyptus, …), le savon noir, le vinaigre de cidre, le citron aux clous de girofle, …
  • Recouvrez vos déchets (tout particulièrement sucrés) dans le lombricomposteur avec :
    • La litière
    • Un tapis d’humidité
    • Des cartons, papiers et coquilles d’œuf, car cela limite encore l’accès à la nourriture pour les indésirables.