Vous sentez une odeur autour de votre vermicomposteur ?

Si tout va bien, votre lombricomposteur doit dégager une délicieuse odeur de sous-bois. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a un souci. Il ne doit pas puer ou sentir comme un compostage de jardin. Aucune odeur nauséabonde ne doit émaner de votre maison à vers. Si vous sentez quelque chose de profondément désagréable, il peut y avoir plusieurs raisons à cela et des traitements adaptés à chaque cas. Alors, pas de panique, voici les solutions !

Votre lombricomposteur dégage une odeur désagréable ?

Au secours ! Mon lombricomposteur pue !

Un lombricomposteur pas cher ou haut de gamme sain sent comme une promenade en forêt à jouer au milieu des feuilles mortes en ramassant des champignons. Vous voyez ? Il ne pue pas. Cette plaisante odeur d’humus est liée à la présence de bonnes bactéries et d’oxygène.

Si votre vermicomposteur pue, c’est qu’il ne fonctionne pas correctement. Il doit manquer d’oxygène, ce qui laisse le champ libre aux mauvaises bactéries (celles qui sentent mauvais) de se développer. Il est donc nécessaire de rétablir l’équilibre de votre écosystème.

À chaque odeur, sa solution

Selon le type de puanteur qui se dégage de votre vermicomposteur, vous devrez vous orienter vers telle ou telle solution.

Une odeur de décomposition ?

Si votre maison à vers sent une odeur de pourriture ou d’aliments en décomposition, c’est que le traitement de vos déchets n’est pas effectué à la juste mesure. Autrement dit, le rapport entre la quantité de nourriture placée et le nombre de vers n’est pas suffisant. Donc, soit vous avez trop de déchets dans votre récipient, soit vous n’avez pas assez de vers. La solution est donc de diminuer le volume de matière organique que vous donnez aux vers ou d’acheter davantage de vers de compost.

Trop nauséabonde, l'odeur du vermicompost ?

Sent-il l’ammoniac ?

L’odeur d’ammoniac est très particulière (puissante et piquante) et désagréable. Elle provient des matières riches en azote, vos déchets de cuisine. Il faut donc comprendre que votre hôtel à vers est bien trop alimenté de ces éléments. Il faut soit les diminuer en volume, soit les compenser par un apport plus important en déchets riches en carbone, à savoir : le carton, le papier, la boîte et la coquille d’œufs, le tapis d’humidité, … Pensez à les mettre en petits morceaux afin qu’il y ait des interstices aérés dans votre litière.

Une émanation de soufre ?

L’odeur de soufre est remarquable, elle aussi. C’est ce que l’on appelle couramment l’œuf pourri. Elle provient du manque d’oxygène à l’intérieur de votre lombricomposteur parce que votre litière est trop compacte et humide. Autrement dit, vous avez trop tassé les déchets en empilant les bacs et pas assez intégré d’éléments carbonés. Vous risquez d’ailleurs d’avoir aussi des moucherons. Le remède consiste donc à aérer la litière en la remuant et en y ajoutant des cartons, papiers, coquilles d’œufs et tapis d’humidité. Cherchez à faire sécher un temps votre litière en arrêtant d’y placer des déchets organiques et en laissant le couvercle et le robinet ouverts.

Cette situation de litière trop humide se produit également parfois concernant un lombricomposteur d’extérieur ou de balcon qui n’est pas parfaitement étanche. En effet, la pluie s’est infiltrée dans le récipient. Cela peut être accentué en cas de fortes intempéries ou si des vents violents ont accompagné un épisode pluvieux. Le traitement est alors le même, avec en plus une mise à l’abri, au moins temporaire.