De la moisissure : Est-ce la fin du monde ?

Autant être direct, la moisissure est tout à fait normale dans le processus de lombricompostage. Il s’agit même du premier signe de mise en route de votre écosystème. Mais, voyons de quoi, il s’agit et s’il faut tout de même s’en inquiéter à un moment.

La moisissure est un champignon

Que sont les moisissures ?

La moisissure que l’on peut observer dans un lombricomposteur est un champignon. Cela ressemble à un coton d’une couleur entre le blanc et le gris. Elle se développe à la surface des aliments déposés.

Il s’agit des premiers micro-organismes à agir sur la nourriture. Ces spores vont ainsi se répandre progressivement sur les déchets frais de votre lombricomposteur design ou basique.

Quand apparaît la moisissure dans un lombricomposteur ?

Lorsque vous démarrez un lombricompostage, les moisissures arrivent dans les premières semaines. Il s’agit alors souvent de la première interrogation que se pose les nouveaux adeptes. Mais il n’y a rien d’inquiétant à leur présence, bien au contraire.

Comme précisé, ce sont les premiers organismes à intervenir sur vos déchets pour décomposer la matière. Ils marquent donc le démarrage réel de votre écosystème. Ces spores vont disparaître progressivement, à mesure que vos vers de surface vont se mettre à l’œuvre. Il y en a donc généralement au lancement du processus.

La moisissure est normale en vermicompostage.

Que faire s’il y a trop de ces champignons ?

Si votre lombricomposteur en est totalement infesté, qu’il y en a absolument partout, il est possible que vous ayez placé trop rapidement de la nourriture dans votre maison à vers. Elle risque alors de pourrir sans être mangée par vos épigés.

Dans ce cas, pas d’affolement, il n’y a rien de bien grave. Vous pouvez retirer une partie des déchets en excès. Le démarrage d’un tel dispositif est lent. Il se fait à coup de petites poignées de déchets. Ne laissez que très peu de matière organique au démarrage.