Récolter le lombricompost : Comment séparer le compost des vers ?

Une fois le lombricompostage lancé, vos petits vers rouges au travail, quel plaisir de collecter le fruit de votre travail ! La dégradations des matières organiques par les épigés va produire un humus miraculeux constitué des déjections de vers. Mais récolter le lombricompost et le séparer les vers est une tâche qui peut être difficile si vous débutez. Nous allons vous aider à adopter la meilleure technique sans blesser ni traumatiser vos colocataires.

Quand récolter le lombricompost ?

Dans un lombricomposteur à plateaux (qui sont les plus courants), vous saurez que vous êtes sur le point de récolter le lombricompost lorsque plusieurs indicateurs seront au vert, à savoir :

  • Le contenu du bac en question aura considérablement diminué de volume
  • Les déchets d’origine seront pratiquement méconnaissables, ayant été presque entièrement remplacé par du lombricompost brun et terreux
  • Les vers seront à l’œuvre dans le plateau supérieur que vous alimentez de déchets

En règle générale, le lombricompost se récolte tous les 3 à 6 mois, selon la productivité de vos vers. La première collecte lorsque vous débutez peut intervenir au bout de 6 mois.

Comment séparer l’humus des vers ?

Pour éliminer les vers dans un lombricomposteur à bacs, vous devez laisser les choses se faire. Ces modèles sont conçus pour que les vers se déplacent entre les plateaux s’ils restent en contact les uns avec les autres et laissent les niveaux dans un état de décomposition avancé sans vers.

S’il y a encore beaucoup de vers dans votre bac inférieur, c’est que le lombricompost n’est pas mûr. Il faut patienter ! S’il y en a un petit peu, vous pouvez employer diverses techniques pour extraire le lombricompost en laissant les vers épigés.

Découvrez quelques méthodes parmi les plus efficaces pour récolter le lombricompost sans vers ou du moins avec très peu de vers. Néanmoins, sachez qu’avoir un humus avec quelques épigés n’est pas grave. Grâce à sa reproduction, la population va s’adapter en permanence aux déchets que vous placez dans le lombricomposteur. Si certains se retrouvent dans vos jardinières, dans votre potager ou dans vos parterres de fleurs, il n’y a pas d’inconvénient.

Les techniques pour récolter le lombricompost.

La photophobie des épigés à l’épreuve

Les vers n’aiment pas la lumière et la fuient. Donc, l’astuce consiste à exposer le bac qui doit être collecté au soleil. Pour ce faire, retirer le plateau de votre lombricomposteur et installez-le devant une lumière (naturelle ou artificielle). Les vers vont progressivement migrer vers les couches inférieures du bac.

Au bout de quelques jours, vous pouvez commencer à récolter le lombricompost en raclant la couche supérieure. Vous renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire. À la fin, il ne vous restera qu’à prendre vos vers pour les déplacer dans votre vermicompostière.

Le piège à vers pour récolter le lombricompost

Pour fabriquer le piège à vers, vous devez mettre de la nourriture dans un récipient ou un sachet en plastique avec des trous. Vous l’installez ensuite dans un coin du bac à récolter en l’enlevant du lombricomposteur et en le couvrant. Puis, vous ne nourrirez qu’à l’intérieur du piège en maintenant le taux d’humidité dans cette partie.

Après quelques jours, les vers astucieux se seront déplacés dans le piège et vous pourrez le retirer pour le vider dans le lombricomposteur. Vous pouvez répéter ce processus deux ou trois fois jusqu’à ce qu’il reste très peu de vers, puis récolter le compost.

Le tamis pour récupérer les vers de terre

Comme alternative ou en complément des autres méthodes, vous pouvez utiliser un tamis. Il suffit de passer votre lombricompost sur le tamis afin de repérer et récupérer les derniers vers rouges encore présents. Vous pourrez alors les recueillir afin de les réintégrer dans le bac actif du vermicomposteur.

L’autre avantage de cette technique est qu’elle permet aussi d’extraire de l’humus les déchets qui ne se seraient pas totalement décomposés. Il arrive que tout ne soit pas ingurgité par les vers comme on le voudrait et qu’il reste quelques aliments délaissés et quelques graines qui pourraient ensuite germer. Le tamis permet de pouvoir les enlever afin de récolter un lombricompost plus fin sans résidu alimentaire.

Récolter le lombricompost et l’utiliser

Une fois qu’il reste que peu de vers, vous pouvez collecter le compost des vers avec une pelle. Il se conserve et se stocke facilement.

L’humus de ver de terre donne vie au sol, améliore la rétention d’humidité, améliore la structure du sol et fournit des nutriments, entre autres bienfaits. Vous pouvez l’utiliser pour faire des semis, améliorer ou préparer le sol pour l’avenir.

Si vous n’avez nulle part où l’utiliser, vous pouvez le donner, l’échanger ou le vendre !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer