Lombricomposteur facile ou difficile : Faut-il se lancer ?

Certains d’entre vous hésitent à se lancer dans le lombricompostage. Peut-être craignez-vous que cela soit trop compliqué ou demande trop d’exigences. Les vers dont vous aurez la charge sont des êtres vivants qui vous donnent des responsabilités. Alors, est-ce que le lombricomposteur facile est à votre portée ?

Lombricomposteur facile ou difficile : Faut-il se lancer ?

Les responsabilités et exigences du lombricompostage

Le lombricompostage exige la création d’un véritable écosystème qui va décomposer vos déchets en engrais. Pour que la technique fonctionne, il est essentiel que vous preniez soin des vers de compost. Ils doivent parfaitement s’épanouir dans votre lombricomposteur pour se nourrir de vos déchets et les transformer en fertilisant.

Aussi, vous devez être capable de leur fournir la nourriture qu’ils aiment, d’éviter celles qu’ils n’aiment pas ou ne supportent pas et de la fournir en quantité juste. Il est aussi important que vous les mainteniez dans une environnement adéquat, ni trop chaud, ni trop froid, aéré, sombre et humide.

Il est vrai que ce n’est pas très compliqué dit comme cela. Au démarrage, des ajustements sont souvent nécessaires et il arrive que certaines personnes perdent des vers. Mais, il faut bien admettre que vos responsabilités envers vos petits animaux « domestiques » sont assez limitées. Ils ne nécessitent pas que vous les promeniez, ni que vous les envoyiez chez le toiletteur !

Vous pouvez même partir en vacances sans en prévoir la garde. Un vermicomposteur peut se passer de vous pendant environ un mois (c’est déjà pas mal comme vacances !). Au delà, vous devrez cependant prévoir qu’une personne passe mettre quelques épluchures à vos vers épigés.

Que faire en cas de difficulté et de problème avec votre lombricomposteur ?

Il arrive que les personnes qui se lancent dans le lombricompostage rencontrent des problèmes ou des difficultés. Il n’y a rien d’extraordinaire avec cela. Il ne faut pas en avoir honte ou s’en culpabiliser. L’important est de chercher la bonne réponse.

Il sera parfois nécessaire de faire plusieurs hypothèses avant de trouver la bonne solution. Par exemple, en cas d’hécatombe de vos vers, vous pouvez penser que c’est parce ce qu’ils n’ont pas assez de bonne nourriture, alors que c’est peut-être parce qu’ils ont trop froid. Il faut savoir mener l’enquête !

Lorsque vous êtes face à un souci, pensez à vous renseigner dans un premier temps. Vous pouvez lire beaucoup d’information en ligne. Sur ce site web, plusieurs problèmes courants avec les lombricomposteurs sont détaillés avec leur solution. Vous trouverez aussi des sites où vous pourrez avoir de nombreux conseils et même poser vos questions. Il vous est peut-être aussi possible d’interroger votre entourage.

En fonction des renseignements que vous avez pu obtenir, cherchez à poser plusieurs hypothèses. Certaines sont plus probables que d’autres. Aussi, mettez en place des mesures correctives en vous basant sur les raisons les plus évidentes dans un premier temps. Vous arriverez ainsi plus vite à trouver la bonne solution pour que votre lombricomposteur fonctionne facilement.

Est-ce que le lombricomposteur facile ou difficile ?

Les points de vigilance du vermicompostage facile

Voici 5 points d’attention à observer pour un lombricomposteur facile :

  1. Ne pas trop remplir les bacs : Si vous tassez trop vos déchets, vous risquez d’écraser les vers ou du moins qu’ils n’aient pas assez d’oxygène et soient contraints dans leur déplacement.
  2. Assez remplir les plateaux : À l’inverse, si vous ne remplissez pas suffisamment les compartiments, les vers ne peuvent pas passer à l’étage au-dessus et se retrouvent coincés dans le bac dans lequel vous ne déposez plus de nouvelle nourriture.
  3. Ne pas fournir une alimentation trop acide : Les déchets de cuisine sont trop acides pour être la seule alimentation des vers. Ils doivent être associés à des cartons et papier ainsi qu’aux coquilles d’œufs qui sont des éléments alcalins. Vous pouvez aussi ajouter un mélange chaulé pour compenser l’acidité.
  4. Bien découper les déchets : Pour aider vos vers à les manger, permettre à l’air de bien circuler et éviter les bactéries responsables des mauvaises odeurs, il faut faire de petits bouts de vos déchets et les déposer en fines couches intégrant environ 2/3 de déchets de cuisine acides et 1/3 de produits alcalins.
  5. Prélever régulièrement le thé de compost : Il n’est pas rare que des vers se noient dans le lombrithé, laissant naître des mauvaises odeurs. Aussi pour l’éviter, collectez-le le plus souvent possible, voire laissez le robinet ouvert en permanence avec un récipient devant.

Les bonnes pratiques du lombricomposteur facile

Pour être sûr de vous éviter tous désagréments et de maintenir vos vers en pleine forme, voici toutes les bonnes pratiques à respecter :

  • Achetez un lombricomposteur étanche avec suffisamment de bacs et muni d’un robinet pour en récolter le thé.
  • Installez votre lombricomposteur dans un endroit calme aux températures modérées et constantes.
  • Jetez-y les déchets de cuisine et le carton en petits morceaux et en tenant compte des éléments interdits.
  • Prenez grand soin de démarrer votre litière dans les règles et de nourrir très progressivement vos vers au départ.